Estubeny

Une promenade dans une jungle méditerranéenne

Estubeny est un coin profond d’intimité et de paix, avec des vues splendides et des forêts cachées. C’était un hameau morisque dans les siècles passés, et il a été repeuplé au XVIIe siècle.

Dès votre arrivée, vous serez séduit par la belle vue panoramique sur la rivière Sellent depuis belvédère présidé par un grand micocoulier presque centenaire. La vue s’ouvre sur une vallée de végétation méditerranéenne et de jardins potagers fertiles. Le chemin qui passe sous le belvédère permet d’accéder facilement au lavoir avec sa fontaine et son abreuvoir, d’où sont irrigués les jardins potagers. Le même chemin descend vers le site naturel de « La Cabrentà ».

Une promenade dans les rues paisibles de ce lieu nous aide à comprendre à quoi ressemblaient les maisons des agriculteurs et des artisans des balais de palmiers, avec un grenier pour les récoltes, leurs balcons en bois et en fer forgé, et d’autres éléments typiques de l’architecture méditerranéenne traditionnelle. L’église de San Onofre (reconstruite après le tremblement de terre de 1748), avec son curieux clocher isolé, et le complexe des anciennes écoles publiques (bar et club social), datant du milieu du XXe siècle, se distinguent comme des bâtiments uniques. L’intérieur de l’église offre d’agréables surprises aux amateurs d’art et de patrimoine. Une petite effigie baroque de l’anachorète San Onofre, datant de 1643, est conservée sur l’autel principal. Une belle chapelle néoclassique abrite l’image de la Virgen de los Dolores (Notre-Dame des Douleurs), de 1795, œuvre du prestigieux sculpteur valencien José Esteve Bonet, qui fut offerte à Estubeny par le comte de Campo Alange. Dans le sanctuaire, se trouve un Saint Vincent Ferrer, également baroque, du XVIIIe siècle. Dans la sacristie, on trouve un calice en argent doré de 1791, cadeau du grand aumônier du roi Charles IV.

Estubeny célèbre le feu de San Antonio Abad (17 janvier), les fêtes de San Onofre le deuxième week-end de juin (avec feu de joie et viande rôtie), et les fêtes patronales à la fin du mois d’août, en l’honneur du Christ de la Buena Dicha, de l’Immaculée Conception et de la « Mare de Déu dels Dolors » (Notre-Dame des Douleurs). Le plat le plus typique est le riz cuit au four, auquel est consacré la fête de la « cassoleta » pendant le carême.

Estubeny possède des endroits charmants, avec des fontaines comme celles de Tío Blanco ou de Tío Marcelino. À La Taberneta, il y a une zone boisée avec une fontaine. Cependant, rien de tel que de descendre sur le flanc en aval de la rivière (à quelques minutes du village) pour découvrir « La Cabrentà », une zone déclarée Site naturel municipal ; une authentique jungle méditerranéenne avec des formations rocheuses calcaires fragmentées, ornée de fontaines et de ruisseaux, et couverte d’une végétation luxuriante comprenant des lauriers, des micocouliers, des grenadiers, des fougères et du lierre, parmi de nombreuses autres espèces. Son parcours labyrinthique mais sécurisé et balisé nous invite à découvrir un environnement magique.

Plus d'informations