Anna

Les yeux de l’eau

Le nom d’Anna est synonyme de source ou fontaine. En effet, l’eau coule dans le centre-ville, parsemé de fontaines et de lavoirs.

Les origines de la ville se trouvent sur la Plaza de la Alameda, où les musulmans almohades ont construit au XIIe siècle le château-palais des comtes de Cervellón, classé B.I.C. (Bien d’intérêt culturel) et transformé en centre de diffusion du patrimoine, qui nous fait découvrir l’histoire et le patrimoine d’Anna, de ses origines à nos jours. La visite de ses anciennes écuries, la reconstitution de l’univers décoratif musulman dans sa cour et son hall arabes, ou une promenade dans les salles Renaissance et baroques, captivent tous les visiteurs.

Ses deux édifices religieux sont l’église de l’Immaculée Conception du XVIe siècle, avec ses remarquables peintures baroques à la détrempe sur ses voûtes, et l’ermitage du Christ de la Providencia, construite en 1749, avec un plan en croix latine

Parmi son patrimoine naturel, on distingue le lac de la Albufera, une source à la végétation luxuriante, où l’on peut se restaurer, faire une promenade en barque ou se baigner dans ses piscines, ainsi que passer une journée de loisirs. Tout près de l’Albufera, nous trouvons La Fuente de Marzo, un petit lac entouré de robustes rochers grisâtres, et dans les environs du villag, la Fuente Negra, une source au charme singulier. Ses eaux se jettent dans le Gorgo Catalán, un bassin d’eau profond auquel on peut accéder depuis la partie supérieure du village (Las Eras) ou en empruntant le Camino de las Fuentes de Abajo y de Arriba qui traverse le centre historique de la ville. On peut y apprécier ses fontaines urbaines et ses lavoirs, comme le « Siprer » ou le « Balsa », qui montrent l’union intime qu’Anna entretient avec l’eau. Les eaux proviennent du lac de la Albufera, canalisées depuis la zone de loisirs « El Azud », puis se jettent dans le Gorgo Gaspar et la Cascade de los Vikingos qui, avec la Cascade del Salto, constituent ce que l’on appelle la « Route des 3 cascades ».

Les eaux de cette dernière cascade proviennent du Gorgo de la Escalera, un grand canyon dessiné par la rivière elle-même, auquel on accède par 136 marches, une zone de baignade classée comme plage continentale.

Les festivités commencent en janvier avec la célébration de San Antón, le saint patron de la ville, lorsqu’un feu de joie est construit en son honneur et que des jouets et des effets personnels sont lancés par les porte-drapeaux à cheval dans les rues lors de la traditionnelle « Tirá ». Début août ont lieu les Fêtes de las Eras, et en septembre les Fêtes du Patron, toutes deux en l’honneur du Christ de la Providencia.

Une promenade dans le centre historique révèle des rues étroites d’origine musulmane, avec le bruit de l’eau du canal d’irrigation du lac artificiel et du lavoir de La Balsa, ou les fontaines urbaines de Sta. Lucía et Sta. María, sur la Plaza de l’Alameda. La rue Violinista Valls nous mène à des chutes d’eau spectaculaires (Gorgo Gaspar, Vikingos et El Salto), qui déplaçaient autrefois des objets manufacturiers, aujourd’hui reconvertis en archéologie industrielle. La rue Jesús nous mène d’un côté au Gorgo de la Escalera, pour profiter de ses belles vues ou plonger dans ses eaux, et de l’autre au Gorgo Catalán et à la Fuente Negra (fontaine noire). À un peu plus d’un kilomètre de l’entrée du village, l’Albufera et la Fontaine de Marzo nous attendent.

Visite multimédia

Plus d'informations

Carte touristique