Chella

Le cœur de la région

Chella avait son centre dans la Calle Mayor et la Calle Iglesia Vieja, où se trouvait l’ancienne mosquée et où une peinture murale commémore l’obtention de « la Charte du peuplement » (1611). Les rues musulmanes étroites, comme le Horno Viejo (vieux four), partent de là. Sur la Plaza de la Iglesia, vous pourrez visiter l’actuel temple paroissial de la Virgen de Gracia (1763) avec son imposant clocher, surmonté d’une jolie coupole en carreaux émaillés bleus et blancs. La décoration intérieure se distingue par ses tons doux, qui mettent en valeur le néo-baroque du maître-autel, la décoration picturale des pendentifs avec les quatre évangélistes, et la coupole représentant la scène du Christ et sa cour d’archanges, œuvre du peintre local Salvador Pallás. À côté de l’église se trouve la maison-palais des comtes de Buñol (XIXe-XXe siècles). Son intérieur conserve des éléments décoratifs d’escaliers et de portes de style gothique et baroque. De la place, derrière l’église, on accède au parc de la fontaine et au lavoir. Vous pouvez également poursuivre depuis le pied du clocher jusqu’au Paseo de las Palmeras, le long de la Calle Nueva (XIXe-XXe siècle), bordée d’élégantes demeures seigneuriales.

Au-delà de la promenade, où un marché animé se tient chaque semaine, nous découvrons le Calvario, ainsi que l’ermitage du Christ de la Buena Muerte, plus connu sous le nom d’Ermitage de San Nicolás. Au-dessus de l’autel se trouve une niche encadrée dans une voûte en ogive avec le Christ crucifié. Sur les corbeaux et les piédestaux des murs latéraux, on trouve des images de différentes tailles, dont celle dédiée au saint titulaire, Nicolás de Bari, qui se distingue. De là, nous retournons vers le centre historique pour accéder au quartier morisque (de la Peña) par la rue et la chapelle de San Roque. Vers la partie supérieure du village, il y a un certain nombre de rues en quinconce qui mènent aux belvédères de El Río et El Salto. Les vues sur la nature d’un côté et sur le village de l’autre sont excellentes.

La gastronomie traditionnelle est basée sur la charcuterie, les plats typiques de la région et les sucreries traditionnelles telles que les « torticas de cacauet » (Galettes de cacahouètes) et les « pastisets de moniato » (petits gâteaux à la patate douce)

Depuis le parc de la Fuente, vous pouvez facilement descendre jusqu’au site El Salto. Un sentier nous invite à poursuivre vers le fond de la rivière, à travers les vestiges de ce qui fut une usine d’électricité. Vous y découvrirez la « Cueva que llueve » (Grotte qui pleut) ou d’anciens entrepôts envahis par la végétation, comme le « Paraíso » (Paradis). Dans le lit de la rivière, vous pouvez voir les dimensions de la chute d’eau d’une hauteur totale de 25 mètres.

Pour les amateurs de randonnée, Chella dispose du sentier certifié PR-CV 113 qui relie la Fuente Negra (Anna) à la source del Abrullador, en passant par l’aire de loisirs Playa Salvaje.

Plus d'informations