Bolbaite

Un endroit pittoresque sur la rivière

La silhouette de l’imposant château-palais des Cabanyelles (XIIe-XIXe siècle), d’origine almohade, au pied duquel une ferme islamique a été établie, profitant de la position stratégique d’une colline rocheuse se démarque à Bolbaite. Au fil du temps, le village, propriété de différentes lignées de chevaliers valenciens, a fait ses adieux aux Morisques et a été repeuplée par des colons aragonais. Le château-palais, avec sa tour principale almohade et son extension gothique-renaissance (tours en pierre de taille, arcs brisés, escalier monumental, puits, chapelle, portes, escaliers en colimaçon, luxueux sol en céramique et éléments Renaissance, etc.) est un joyau du patrimoine. Il représente un précieux vestige de ce qui fut l’âge d’or valencien, lorsque les Cabanyelles, seigneurs de Bolbaite, régnaient sur le royaume de Valencia. La famille Pardo de la Casta-Manfredi leur a succédé.

À côté du château se trouvent le lavoir et la fontaine de San Pancracio, ainsi qu’une série de rues en pente et d’autres plus plates (Calle Marqués de la Casta), adaptées aux maisons des agriculteurs aisés. Depuis la belle Plaza de la Iglesia, présidée par une charmante fontaine et décorée d’élégants bâtiments majestueux. Parmi les points forts, citons l’hôtel de ville élancé (XXe siècle) et l’église de San Francisco de Paula (XVIIIe siècle), avec sa façade en rocailles baroques et son imposant clocher. Le temple conserve une relique du saint titulaire, des autels latéraux néoclassiques et une chapelle de la Communion ou de la Sainte-Vierge avec une plinthe carrelée du XVIIIe siècle.

Depuis le pont de la rivière, on peut voir une belle végétation, où prolifèrent canards, oies et carpes. On peut voir les restes d’un ancien moulin détruit par l’inondation. De l’autre côté de la rivière se trouve l’extension moderne et la zone commerciale du village. Au début de l’Avenida del Catorce, où se tient le feu de joie festif en janvier, se dresse le monument à la Luminaria de San Antón.

Les boulangeries et pâtisseries fabriquent d’exquises pâtisseries traditionnelles, dont les plus célèbres sont les « mantecaos de almendra » (petits gâteaux aux amandes) ou les « pastissos de moniato » (petits gâteaux à la patate douce).

Bolbaite célèbre les fêtes de San Antón (janvier), Fallas (mars) et les fêtes patronales au printemps en l’honneur de San Francisco de Paula, avec un défilé de Maures et de Chrétiens. Été culturel et fêtes de San Roque (août) et de la patronne Santa Bárbara (décembre).

Le paysage le plus captivant se trouve au pied du centre historique de Bolbaite, dans la zone de loisirs de la rivière, avec l’emblématique pont en bois, le Gorgo Cadena et les reflets d’une eau fraîche et cristalline, animée par des cascades. Le site dispose d’aires de pique-nique, de toilettes et d’autres installations de loisirs. Un autre endroit à ne pas manquer est l’Ermitage de Santa Bárbara, à côté d’une zone de loisirs avec des tables et un restaurant, dans la partie supérieure du village. L’intérieur est décoré de magnifiques peintures de José Antonio Espinar, recréant les paysages que l’on peut voir depuis la colline de l’Ermitage En descendant, on peut voir les jardins potagers de La Hoya et une belle vue panoramique du village, par temps clair on peut voir la mer. Depuis le principal accès à la rivière, le belvédère des séchoirs à tabac, qui se trouve sur la route, nous offre une belle vue sur le village et le château.

Plus d'informations